Home » Lépervier (Pygmalions t. 2) by José Hodar
Lépervier (Pygmalions t. 2) José Hodar

Lépervier (Pygmalions t. 2)

José Hodar

Published May 23rd 2012
ISBN :
Kindle Edition
451 pages
Enter the sum

 About the Book 

New-York, février 2010. Alexandre a repris sa vie de stagiaire financier au sein d’une grande banque d’affaires, en proie à une profonde tristesse suite à la catastrophe qui l’a frappé à Paris. Conséquence inattendue de son malheur, il devientMoreNew-York, février 2010. Alexandre a repris sa vie de stagiaire financier au sein d’une grande banque d’affaires, en proie à une profonde tristesse suite à la catastrophe qui l’a frappé à Paris. Conséquence inattendue de son malheur, il devient millionnaire et s’initie en vraie grandeur, parallèlement à son stage, à l’activité de la spéculation financière. Le travail et son entrée dans une originale confrérie consacrée aux arts martiaux le sauvent de la dépression puis lui font redécouvrir le plaisir d’être jeune et apprécié. De retour en France, sa dernière année d’études est marquée par des évènements qui développent en parallèle ses qualités humaines et ses compétences financières, ainsi que certaines libertés par rapport à l’éthique. Son diplôme en poche il retourne à New York, embauché par sa banque.Pendant les deux années suivantes Alexandre devient un financier de haute volée, une des superstars choyées par son employeur, et il fait connaissance avec les bonus multimillionnaires, les promotions foudroyantes et la vie des privilégiés. Le succès professionnel se double, après diverses relations de courte durée, d’un retour au bonheur grâce à une liaison amoureuse peu orthodoxe. Pendant un temps il peut se croire le roi du monde. Mais la vie est riche en surprises et Alexandre va découvrir à la fois les pièges de l’ambition et l’inconstance du sort.Deuxième volet de la trilogie « Pygmalions », « L’épervier » raconte la transformation de l’étudiant brillant et assoiffé d’amour en homme capable du pire comme du meilleur, entre travail acharné, argent et érotisme débridé.